Close
Close

Votre panier est vide.

↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Tony Parker: est-ce un bon président pour l’Olympique lyonnais?

Tony Parker: est-ce un bon président pour l’Olympique lyonnais?

Programme B

L’Olympique lyonnais connaît une saison compliquée et tente bon gré mal gré de gagner quelques places en Ligue 1 sous la houlette de Rudi Garcia. La saison n’étant toujours pas terminée, tout est encore possible aux lyonnais pour décrocher une qualification en Ligue des Champions. Si vous pense que Lyon a encore ses chances, utilisez ce code promo PMU 2020 pour parier sur votre équipe favorite en bénéficiant de généreuses réductions.

En attendant un sursaut d’orgueil de la part des joueurs, une toute autre intrigue se jouerait dans les coulisses du club. En effet, le président du club, Jean-Michel Aulas aurait déclaré à de nombreuses reprises qu’il prendrait sa retraite à l’âge de 75 ans et que son successeur était tout trouvé. Les déclarations du président lyonnais n’ont pas manqué de faire réagir la presse sportive ainsi que le principal concerné. Et pour cause: Jean-Michel-Aulas songerait à la légende française du basketball originaire de Lyon: Tony Parker.

« J’ai encore beaucoup à apprendre » 

L’intéressé n’a pas manqué de réagir à la déclaration du club lyonnais. La star de basketball récemment retraitée, et dont la carrière l’a conduit à fouler les plus grands parquets de basket du monde, s’est dit honoré par une telle déclaration. Lui qui travaillerait au sein du club rhodanien dans la gestion de l’équipe de basketball de Lyon ne semble pas exclure l’éventualité d’accepter et devenir un jour le président du club. Réagissant aux propos de Jean-Michel Aulas dans la presse, Tony Parker aurait déclaré qu’il avait encore beaucoup de choses à apprendre. Il a notamment précisé que sa seule préoccupation était d’apporter son expérience au club et de continuer de grandir avec Jean-Michel Aulas aux côtés duquel il continue de se former, dit-il. De toute évidence, l’ancien basketteur n’est pas insensible à l’idée.  

Pourquoi Tony Parker serait un bon président pour l’olympique lyonnais ? 

Alors que la nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre relayée par la presse sportive française, on s’est finalement peu demandé si Tony Parker serait un bon président pour l’Olympique lyonnais? Difficile de répondre à cette question, vue la difficulté de gérer un club d’une ampleur médiatique et économique comme celle de Lyon. Néanmoins, certains éléments nous laissent croire que Tony Parker serait effectivement un choix pertinent pour prendre la tête de l’équipe. 

En premier lieu, pour l’avoir rejoint en 2008, Tony Parker connaît le club rhodanien comme sa poche. Le basketteur est devenu actionnaire minoritaire du club de basketball de Lyon et s’implique directement dans sa gestion. Profitant de la confiance et de la sympathie de Jean-Michel Aulas, l’athlète s’est naturellement imposé comme l’ambassadeur du club lyonnais à l’étranger. Il aurait ainsi directement participé aux négociations pour l’acquisition par Lyon du Reign FC, un club féminin de D1 aux États-Unis, un pays où le football ne suscite toujours pas l’engouement populaire. Par ailleurs, Tony Parker sera officiellement membre du conseil d’administration de l’OL lors de la prochaine assemblée générale du club.  

Mais Tony Parker et Jean-Michel Aulas, c’est surtout une entente professionnelle et affective. Les deux hommes naviguent sur la même longueur d’onde quant à la manière de gérer le club et nourrissent les mêmes aspirations pour son avenir. Jean-Michel Aulas n’a pas manqué de rappeler que son souhait serait de transmettre la présidence du club à une personne qui partagerait les mêmes idées que les siennes et dont il serait proche à la fois professionnellement et personnellement. Autant de critères auxquels Tony Parker semble parfaitement correspondre et qui font de lui le successeur naturel à Jean-Michel-Aulas. Quoi qu’il en soit, ce feuilleton ne fait que commencer et nous en entendrons certainement encore parler au cours des prochaines années, si ce n’est les prochaines semaines.

Close