Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
Entrevue avec les fondatrices du Saint-Suave Librairie-Café

Entrevue avec les fondatrices du Saint-Suave Librairie-Café

Des livres et du café, que pourrait-il bien manquer à ce duo gagnant? Nous avons posé quelques questions aux fondatrices du Saint-Suave, une librairie-café lumineuse et chaleureuse de Québec qui, en plus, sublime son espace grâce à l’art visuel, des prestations artistiques ou encore des projections de films.

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Nous sommes Laurence et Cynthia, partenaires en affaires et dans la vie! Laurence a travaillé en galerie d’art et en librairie. Ça lui donne une solide expérience pour gérer les expos d’artistes et notre section librairie. De mon côté, j’ai travaillé beaucoup dans le service à la clientèle. J’ai de l’expérience en tant que barista et en gestion d’événements.

Dans quelle ville?

Nous sommes à Québec, dans le quartier Saint-Sauveur.

Un mot pour définir quel type de travailleuses vous êtes…

Organisées.

«Nous trouvons important d’être un lieu d’ouverture, d’accueil et de diversité. Un safe space dans la ville de Québec.» 

Qu’est-ce qui rend Saint-Suave unique?

Deux choses rendent notre compagnie unique: les valeurs que nous avons placées au cœur de notre mission et notre modèle d’affaires. À savoir l’écoresponsabilité, la proximité et l’accueil. Nous avons une énorme conscience environnementale, c’est pour cela que nous essayons de réduire nos déchets le plus possible: pas de gobelets à café en carton, utilisation de cuillères pour brasser les cafés, serviettes à main lavables, achats de produits pour cuisiner en vrac, partenariats avec des entreprises locales pour que nos produits voyagent le moins possible, etc. Nous sommes également un commerce de proximité. C’est important pour nous d’être près de nos clients. Nous habitons le quartier Saint-Sauveur et c’était primordial pour nous que notre commerce soit «par des gens de Saint-Sauveur pour les gens de Saint-Sauveur». Nous trouvons également important d’être un lieu d’ouverture, d’accueil et de diversité. Un safe space dans la ville de Québec. 

Notre modèle d’affaires fait également de nous une entreprise unique. Nous combinons plusieurs volets de services parce que nous avons constaté un manque dans le quartier (et notre étude de marché l’a bien démontré). Nous avons la section café et nourriture, mais notre local comporte également une section librairie où nous vendons des livres neufs et usagés. Nous sommes également un lieu de diffusion culturelle, avec des événements comme des soirées de poésies et de performances ou encore des projections de films.

Quelle est la taille de votre entreprise aujourd’hui?

Très petite! Nous ne sommes que 2 pour tout faire.

À quoi ressemble votre espace de bureau? 

«Espace de bureau» est vraiment un terme très large! [rires] Au café, nous travaillons sur l’ordinateur qui nous sert aussi de caisse pour les livres neufs, directement au comptoir. À la maison, nous avons un petit coin avec un classeur pour les documents importants et la comptabilité.

Commandez votre café ici

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Mon agenda est mon meilleur ami! Il me permet de voir la planification de la semaine, et de décider de mes priorités à chaque jour. Le matin, je me fais une liste et j’organise mon temps pour accomplir les tâches les plus importantes d’abord. Puisque les avant-midis sont en général assez tranquilles, c’est à ce moment que nous prenons de l’avance dans nos recettes de biscuits et de scones. Ainsi, nous avons toujours des produits en stock.

Quelles astuces conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité? 

Utiliser un agenda et planifier, autant sa semaine que ses journées, pour avoir du temps pour tout faire (y compris relaxer) et ne pas être prise au dépourvu. Les imprévus «bouffent» beaucoup de temps si on a mal planifié.

Comment contrôlez-vous la croissance de Saint-Suave? 

Nous essayons de mettre en place une amélioration à chaque semaine. L’idée c’est d’y aller à petits pas, pour toujours progresser sans s’éparpiller. Nous avons un cahier dans lequel nous écrivons ce que nous aimerions faire, nos idées, les partenariats que nous aimerions mettre en place. 

«Il y a toujours quelque chose qui ne fonctionne pas comme on veut, mais il faut savoir s’adapter et être créative pour trouver des solutions efficaces rapidement.»

À propos du design, qu’est-ce que votre marque reflète? 

Notre commerce a été pensé avec deux idées principales: chaleur et simplicité. Puisque nous sommes dans un local neuf, nous voulions que ça reste convivial et chaleureux. C’est pourquoi nous avons installé un divan et des fauteuils confortables, que nous avons mis des plantes un peu partout et que notre mobilier est en bois un peu dépareillé. Nous ne voulions pas surcharger l’espace non plus, pour laisser le plus de place possible à la luminosité naturelle (nos vitrines sont orientées plein sud, ça donne beaucoup de belle lumière durant la journée!). C’est principalement Laurence qui a réfléchi à la décoration et au design.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour? 

Le fait de savoir que nous sommes un service de proximité et que nous faisons une différence dans la vie des gens de notre quartier. 

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné? 

Le meilleur conseil qu’on m’ait donné c’est de bien s’entourer. Il existe de nombreux professionnels (avocats, comptables, etc.) qui se spécialisent dans les petites entreprises et les startup, et il ne faut pas hésiter à leur poser des questions. Ça demande une certaine humilité, parce qu’en tant qu’entrepreneures on a parfois tendance à vouloir tout faire soi-même. C’est normal de ne pas tout savoir et c’est même très sain pour la croissance de l’entreprise de bâtir des partenariats solides avec ces professionnels.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée? 

En fin de journée, j’essaie toujours de lire au moins une demi-heure, sans écran. Ça permet de relaxer et de bien finir la journée. Le matin, entraînement, café et déjeuner font partie du trio gagnant!

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneures?

Un des plus grands défis a été de prévoir les imprévus. Il y a toujours quelque chose qui ne fonctionne pas comme on veut, mais il faut savoir s’adapter et être créative pour trouver des solutions efficaces rapidement. On ne peut jamais tout prévoir, mais on peut s’adapter au lieu de paniquer.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Une minuterie et une balance! Ce sont les deux outils indispensables pour un café bien préparé.

☕📚 Saint-Suave Librairie-Café

440, boulevard Charest Ouest, Québec

Close