Close
Close

Votre panier est vide.

Comment aider les entrepreneurs locaux pendant le confinement

Comment aider les entrepreneurs locaux pendant le confinement

Bien que la plupart des artisans, commerçants et designers locaux ont dû fermer leurs portes au public, la solidarité avec nos créateurs continue sur le web. Quelques pistes pour soutenir vos entrepreneurs locaux préférés pendant la crise de la COVID-19.

Mardi 17 mars, le Collectif Créatif Etsy Montréal publiait sur ses réseaux sociaux quelques idées afin de soutenir les artisans locaux, malgré la distanciation sociale qui force les citoyens à rester chez eux le plus possible. «Vous pouvez encourager les entreprises en magasinant en ligne. Si vous devez acheter des produits de première nécessité, choisissez un magasin local. Ça fait toute la différence», énonce la publication qui est accompagnée de l’illustration ci-bas.

Il est suggéré entre autres: de diffuser le travail et promouvoir les produits des entrepreneurs d’ici via les réseaux sociaux, de rédiger un commentaire positif sur leurs plateformes, d’inviter sa communauté à suivre et/ou à acheter les produits ou créations des artisans d’ici si possible, de participer à leurs concours ainsi que de commenter leurs publications afin de les aider à gagner en visibilité numérique.

Des conseils qui fonctionnent autant pour les artistes visuels, les designers, les commerçants de détail, les entrepreneurs en restauration/alimentation que les épiciers locaux.

«C’est un visuel que nous avons créé pour encourager les entrepreneurs d’ici avec le mot-clic #çavabienaller #itwillbeok dans le même esprit que le #andràtuttobene des Italiens, explique Melina Serangelo, la cofondatrice du Collectif Créatif. Nous avons également créé des visuels pour que les artisans eux-mêmes partagent leurs entrepreneurs/artisans coup de coeur du moment pour générer de l’entraide et un peu de cross-promotion dans ces temps difficiles.»

«Si vous devez acheter des produits de première nécessité, choisissez un magasin local. Ça fait toute la différence.»

Le Collectif Créatif a d’ailleurs repoussé son Marché Créatif du printemps du 24-25 avril au 6-7 juin prochain. «Si tout va bien», espère Mme Serangelo.

Plusieurs commerçants rappellent à leurs clients qu’il est également possible d’acheter des cartes-cadeaux ou autres bons d’achat à utiliser à l’avenir afin de les soutenir financièrement. Une option intéressante pour les restaurants, les cafés de proximité, mais aussi les salons de coiffure ou les magasins de décoration et de plantes.

De leur côté, Les Libraires rappellent qu’il est possible et souhaitable de passer des commandes de livres via leur plateforme web afin de continuer à encourager les librairies indépendantes, mais à distance!

Un marché virtuel nommé Pop Up Solidaire a également été mis en place par deux entrepreneures (Margaux Villiet de Fil&Coton et Marie-Christine Plouffe d’Atoca) dont l’objectif est de soutenir l’économie locale et les petites et moyennes entreprises durant cette crise. «Chaque semaine couvrira une thématique et les entreprises participantes seront invitées à se mettre de l’avant sous forme de vidéo ou de montage photo. C’est comme un vrai marché, mais en ligne!», peut-on lire sur la page de l’initiative.

L’événement a lieu pendant trois semaines, soit du 23 mars au 13 avril, sur la page Facebook Pop Up Solidaire. Trois thématiques hebdomadaires ont été annoncées: Maison, Self Love et Juste du beau.

L’équipe de Baron Mag vous rappelle qu’il est impératif de rester chez vous en dehors des sorties nécessaires (travail, épiceries, rendez-vous médicaux) et vous souhaite le meilleur des confinements possibles. Prenez soin de vous!

 

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓