Close
Close

Votre panier est vide.

Café Pista: Du grain à moudre pour de nouvelles aventures

Café Pista: Du grain à moudre pour de nouvelles aventures

L’aventure commence avec un vélo triporteur, se poursuit avec l’ouverture d’un beau lieu devenu un incontournable du quartier Rosemont-La Petite-Patrie, puis avec leur propre laboratoire de torréfaction, et enfin, le lancement prochain d’un nouvel endroit où déguster les breuvages de Café Pista. Les co-associés Maxime Richard, Julien Charmillot et Alexandre Séguin n’ont pas fini de nous donner envie de siroter des cafés de qualité.

Situé dans le quartier de Rosemont la petite patrie, le Café Pista se veut la pause incontournable de nos journées chargées. Un café de quartier qui séduit les amateurs de café, les travailleurs autonomes, les familles et un lieu idéal pour les discussions autour d’un bon breuvage chaud ou froid.

Jeune pousse lancée en 2016 avec un simple «vélopresso», le Café Pista compte inaugurer, en octobre 2019, une nouvelle mouture au cœur du quartier des spectacles. Même si, prudents, ils ne donnent pas encore de date exacte d’ouverture. Explications avec Julien Charmillot, l’un des trois co-associés de Café Pista.

«On espère devenir une oasis dans le quartier du centre-ville, avec un endroit où on est posé et où on peut déguster un café de qualité», affirme M. Charmillot, en soulevant que l’aventure sera un défi, puisque le quartier détient une dynamique différente de ce qu’ils connaissent. «Le quartier des spectacles, c’est beaucoup de take-out», reconnaît-il.

Alexandre Séguin torréfie les grains soigneusement choisis pour un café de qualité. Crédit: Julien Charmillot

Le local, sur la rue Saint-Laurent, sera un peu plus grand que celui sur Beaubien. «Une quarantaine de places assises, indique-t-il. C’est une grosse dépense d’énergie d’ouvrir un nouveau lieu, trouver l’équipe, etc.» Mais son sourire, même fatigué, en dit long sur l’envie des co-associés de devenir un lieu incontournable de Montréal.

2019 est l’année de la multiplication des projets: en plus de l’ouverture du prochain espace, en janvier, les trois têtes pensantes se sont lancées dans la torréfaction de leurs propres grains. Une idée portée par Alexandre Séguin, le troisième co-associé du Café Pista. Une volonté des fondateurs pour qui qualité rime avec valeur éthique: il s’agit d’un café responsable avant tout.

Trois têtes valent mieux qu’une

En 2016, Alexandre Séguin et Julien Charmillot deviennent associés de Maxime Richard — pour l’ouverture du Café Pista, version entre quatre murs. «On a trois profils très complémentaires, c’est ça qui fait notre force, je pense, explique Julien Charmillot, Moi, à la boutique; Maxime sur le développement de projets et Alexandre à la torréfaction. C’est trois pôles qu’on arrive à développer ensemble».

Selon lui, le Café Pista a atteint une certaine maturité dans la gestion de ses affaires. «On a trouvé notre rythme de croisière», note l’entrepreneur, satisfait.

Le Café Pista, une oasis pour déguster un café de qualité, en prenant le temps. Crédit: Julien Charmillot

Une aventure qui grandit tranquillement

Revenons en 2014. Maxime Richard, l’homme qui a imaginé le Café Pista, se lance sur les routes de Rosemont avec un drôle d’engin conçu spécialement pour lui: le vélopresso, un vélo triporteur. Le café mobile se balade dans les rues, comme un vrai food truck, l’écologie en plus, puisque l’énergie produite en pédalant est ensuite utilisée pour moudre et préparer les commandes de cafés. Un prototype unique.

En 2016, Maxime Richard imagine un lieu physique dans l’arrondissement qui l’a vu grandir – Rosemont- , pour poursuivre rue Beaubien l’aventure du vélopresso. Nait de cette initiative le café accueillant, chaleureux, où familles, curieux, passants et connaisseurs peuvent se retrouver. Le design y est épuré, des artistes locaux exposent leurs toiles aux murs et le menu allie mille plaisirs. La devise: proximité avec le quartier et la clientèle. «Certains clients qui venaient chez nous pour des cafés de commodité, disons, nous ont expliqué qu’ils sont devenus des snobs du café», rit Julien Charmillot de ce succès inattendu.

Les baristas en action, notamment Alexandre Séguin, co-associé, derrière la machine à café. Crédit: Julien Charmillot

🚲☕ Café Pista

site web | facebook | instagram

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓