Close
Thibaut Vibert, cofondateur de la Brasserie du Virage

Thibaut Vibert, cofondateur de la Brasserie du Virage

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

J’ai fait des études en sciences sociales, puis j’ai créé la Brasserie du Virage avec 5 amis, c’est la suite d’un projet de brassage amateur collectif de plus de 5 ans. Elle est aujourd’hui une coopérative de travailleurs.

Votre emploi et titre actuel?

Membre de la coopérative au même titre que tous les autres employés. Pas de hiérarchie ni de propriétaire. Coresponsable vente, comptabilité, recherche et développement.

Dans quelle ville?

À Genève, en Suisse.

D’où provient votre intérêt pour la microbrasserie?  

D’une longue histoire de brassage amateur en collectif.

Pouvez-vous nous parler du travail et des objectifs de l’Association des Brasseries Indépendantes de Genève? 

Elle regroupe neuf brasseries indépendantes et professionnelles genevoises. L’ABIG a pour but de défendre les intérêts des brasseries artisanales, professionnelles et indépendantes du canton de Genève et de promouvoir leurs produits et la Suisse à l’étranger. 

Elle a également pour objectif d’encourager la production, la distribution et la consommation locale et de soutenir la création et le développement de matières premières brassicoles issues de l’agriculture locale.

Comment se porte la scène brassicole dans la région de Genève?

La scène brassicole de Genève est jeune et en plein développement. Les brasseries plus anciennes (d’environ 20 ans) n’hésitent pas à aider les plus jeunes.

Quel est votre plan d’affaires pour contrôler la croissance de votre compagnie? 

Toujours favoriser en même temps la qualité de nos produits et de nos conditions de travail.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque reflète?

Une ligne graphique claire et reconnaissable grâce aux dessins d’un de mes collègues. L’envie de refléter à la fois la démarche locale et l’innovation derrière les produits.

Par qui ce design a-t-il été conçu? 

Par mon collègue Jonas, à l’interne et sur la base de discussions.

Quels sont les plus grands défis pour les brasseries indépendantes à Genève? 

S’implanter durablement et localement. Résister à la contre-offensive des industriels. Permettre le remplacement progressif du système des avances sur ristournes et des contrats d’exclusivité de l’industrie.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer une brasserie?

Rencontrer les brasseurs déjà installés afin d’avoir une vision véridique du métier.

Avez-vous des nouveautés à venir? 

Une nouvelle bière chaque mois. Une nouvelle brasserie en construction. Une rénovation des locaux.

À la fin d’une journée, quelle sorte de bière buvez-vous pour vous détendre? 

Une sour ale, ou une session IPA.

Brasserie du Virage

facebook | site web

Close