Close
Close

Votre panier est vide.

Pastel Fluo: Travailler pour faire une différence et prendre soin du vivant

Pastel Fluo: Travailler pour faire une différence et prendre soin du vivant

Joanie Lacroix carbure aux projets, ceux qui résonnent pour l’humain. Rencontrée dans un café, juste à côté de son studio de yoga où elle aime se rendre pour lâcher prise, la fondatrice de Pastel Fluo conserve son énergie solaire malgré un agenda bien chargé. Car c’est la résilience qui a poussé la femme à faire le saut en entrepreneuriat. Suite à un décès, elle se questionne et prend spontanément le chemin du mieux-être.

À la manière d’une thérapie, la productrice profite de son expertise pour se lancer dans un premier documentaire en 2016. «À ce moment-là, en toute honnêteté, je ne savais pas trop où ça s’en allait, mais j’en avais besoin, indique-t-elle d’emblée. On a commencé avec le tournage des Petits Princes où on aborde le deuil, et cette journée-là, ça a raisonné, ça a vibré. Puis il y a eu plein d’opportunités qui se sont enchaînées pour que ça devienne de plus en plus grand.» Ce qui a démarré comme étant une quête de sens personnelle engendre la naissance d’un véritable projet d’affaires.

Pastel Fluo n’est pas exactement une jeune compagnie comme les autres. Se définissant comme une source d’inspiration afin de «devenir l’artisan de son propre bien-être», la plateforme produit des documentaires vidéos, des articles et organise différents événements tels que des retraites en nature, des projections de ses films et des conférences. Toutefois, au centre de toutes les activités se trouvent l’humain, ses émotions, ses expériences et son environnement.

Joanie Lacroix et son équipe en tournage. Courtoisie Pastel Fluo.

Ralentir et investir le moment présent

Dans une démarche de réalisation de soi, de progressisme et au coeur d’une réalité environnementale en péril, Joanie Lacroix a fait le choix de mettre en lumière des sujets variés comme l’agriculture, les pratiques holistiques, l’alimentation ou encore le zéro déchet. «Mais ça se veut tout sauf moralisateur, précise-t-elle. On montre et on parle de personnes qui ont trouvé leur vérité, mais toi, est-ce que ça résonne? De plus, on a beaucoup de négatifs quand on écoute les nouvelles et c’est légitime, mais parallèlement il y a vraiment une nouvelle société qui est en train de se bâtir. Pastel Fluo c’est ce regard-là vers une réalité plus consciente, je crois.»

La productrice qui a oeuvré longtemps au sein d’un domaine «très rationnel où tout va vite» a eu besoin de ralentir la cadence. Cette envie de «rééquilibrer la tête et le coeur» lui a donné l’impulsion nécessaire pour croire en son projet, un projet où pleine conscience et travail vont de pair. «Notre rythme de tournage est lent. On suit les gens pendant un ou deux ans, il y a une richesse dans l’histoire, une progression. On dort chez nos intervenants, on soupe ensemble. Le documentaire est le résultat de plusieurs rencontres, et le vrai Pastel Fluo c’est ça, c’est le processus! On vit des moments.» 

Les thèmes des documentaires et des contenus écrits sont choisis au gré des convictions et du désir d’offrir au public des pistes de réflexion multiples. «Quand j’ai vu que ça prenait de plus en plus d’ampleur, j’ai su qu’il y avait un réel besoin, on aurait dit que c’était rendu tellement urgent, il y a une prise de conscience globale. Au bout d’un moment, j’ai décidé de m’y consacrer entièrement et advienne que pourra!»

Un projet social qui fait naître une entreprise

Suite à un nouveau deuil en 2018, Joanie Lacroix traverse un hiver de replis et de silence. Mais de sa tristesse émerge une intuition; celle d’oser croire que les changements doivent passer par l’individu, certes, mais aussi par le collectif.

«J’ai donc lancé ma compagnie Pastel Fluo Productions. De cette manière, Pastel Fluo demeure le projet social de cette compagnie. Tout ceci m’a transformé, car je ne pensais pas ouvrir ma propre boite de production.» D’abord autofinancé, son «projet de coeur» initial lui apporte finalement un retour sur investissement qu’elle n’aurait pas imaginé. «C’est notamment grâce aux premiers documentaires que des compagnies et des organisations m’ont contacté», s’enthousiasme-t-elle.

Avec Pastel Fluo Productions, la fondatrice se donne comme mission d’amener les entreprises à appréhender différemment leur marketing vidéo et à valoriser leur impact. En ce moment, son équipe réalise une campagne pour Services Canada et a aussi été engagée par la marque de vêtements Tommy Hilfiger afin d’aborder la diversité et l’inclusion en allant à la rencontre de leurs employés. «C’est la partie corporative de mon projet oui, mais on insuffle toujours notre touche Pastel Fluo dans un univers business. Je crois qu’aujourd’hui avec les réseaux sociaux, on le sent quand c’est vrai, quand c’est authentique, on le sait lorsqu’on fait une différence, souligne Joanie Lacroix. Car on peut faire plein de gestes chacun de notre côté, mais il faut absolument que les business embarquent, contribuent, s’engagent et fassent différemment.»

Et changer les choses, c’est justement ce qui la rend heureuse. «J’adorais mon métier de productrice, mais à quel point je participais à améliorer le monde? Mon but, c’est de travailler avec le coeur, et les clients embarquent aussi alors c’est bon signe.» La fondatrice s’estime ravie de la mise en place de ces deux branches qui lui permettent de s’engager et de continuer à éveiller les consciences à plusieurs niveaux.

Joanie Lacroix et son équipe sur le tournage de «Maraîchers 2.0.». Courtoisie Pastel Fluo.

L’entrepreneuriat pour faire bouger les paradigmes

Joanie Lacroix ne perd cependant pas de vue son nouveau rôle d’entrepreneure sociale. Un certain pourcentage des revenus de ses contrats rémunérés est réinjecté dans des causes sociales, en lien avec les thématiques couvertes (itinérance, environnement, etc), ou bien investi dans Pastel Fluo directement, pour la réalisation d’autres projets non corporatifs.

Fière de s’être lancée en affaires, Joanie Lacroix a choisi de présenter certains autres créateurs d’entreprises sociales dans la saison 2 des documentaires de Pastel Fluo. Elle nous précise qu’il s’agira de rencontres avec des personnes qui créent de la valeur dans leur secteur.

Au programme entre autres; la découverte d’un écovillage, la certification B Corp et le partage de profits entre patrons et employés. Ces nouveaux documentaires auront surtout pour objectif d’être témoins d’une société en pleine mutation. «Notre génération ne veut plus juste travailler pour travailler, on veut utiliser tout ce qu’on est et tout ce qu’on a pour faire une différence. Les choses doivent et sont en train de changer.»

Un projet versatile et collaboratif

Ce qui lui permet de demeurer aussi positive et audacieuse, c’est, d’une part, la demande des entreprises pour le volet corporatif, mais surtout, la réaction du public. Joanie Lacroix s’en étonne encore; de nombreuses personnes l’ont contacté depuis les premiers pas de Pastel Fluo afin de contribuer ou de lui exprimer leur réaction positive après avoir découvert la plateforme.

Bien que cela ne soit pas une initiative citoyenne, Pastel Fluo semble avoir trouvé son public et celui-ci est non seulement séduit, mais aussi investit. «J’avais envie de faire un projet ouvert, qui peut évoluer, qui marie des expertises diverses.» Entourée d’ores et déjà d’une équipe hétéroclite, et épaulée par plusieurs autres entrepreneurs et organismes sociaux, la fondatrice se donne champ libre et embrasse la multitude d’idées et leurs potentiels qui naîtront à l’avenir.

Joanie Lacroix en tournage. Courtoisie Pastel Fluo.

 

Lorsqu’on la questionne sur ce fameux ralentissement qu’elle recherchait en quittant son prestigieux poste de productrice, cette dernière se montre à nouveau sereine. «Ce n’est pas parfait! Disons que je suis une entrepreneure en quête d’équilibre, mais je reste une passionnée! Je suis plus ancrée à ma spiritualité, mais j’apprends encore à ralentir.»

La saison 2 des documentaires signés Pastel Fluo est prévue pour l’été 2019. L’entrepreneure travaille également à la création d’une saison 3 qui s’intéresserait à des thèmes comme la santé, l’économie et l’éducation. Les deux entités du projet promettent de conserver leur mission centrale: celle d’inspirer une société un peu plus consciente chaque jour.

Pastel Fluo

site web | facebook | instagram

Une journée d’ateliers et de conférences «Changer le monde, une conscience à la fois» aura lieu le 28 avril 2019: plus d’infos.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓