Close
Marc-André Beaudoin, fondateur de Pachyderme Design

Marc-André Beaudoin, fondateur de Pachyderme Design

Qui êtes-vous et quel est votre parcours?

Je m’appelle Marc-André Beaudoin, musicien, compositeur et graphiste. Depuis mon jeune âge, je pratique le dessin technique. J’arrivais à créer des mondes hyper détaillés sur un papier géant format table. Ces fresques m’apportaient évasion, fierté et dépassement. À l’adolescence, la musique a pris le dessus sur le dessin. J’ai repris le dessin tout récemment, par nouveau défi professionnel. Les deux coexistent en harmonie maintenant.

Votre emploi et titre actuel?

Musicien et graphiste de façon autonome. Fondateur depuis cette année du service de graphisme de pochette d’album musical Pachyderme Design.

Dans quelle ville?

Montréal.

Un mot pour définir quel type de travailleur vous êtes…

Instinctif.

Qu’est-ce qui rend votre compagnie unique? 

Pachyderme Design s’adresse tout d’abord aux artistes. Qui dit musicien dit nouvelle réalité économique avec le numérique. L’aspect décomplexé de mon approche et l’abordabilité de mes tarifs s’inscrivent parfaitement parmi ces principes.

Quelle est la taille de votre compagnie?

Je suis seul. Ma conjointe m’aide pour les aspects que je maitrise moins (plateforme web, service à la clientèle en anglais, rapport financier, bureaucratie diverse).

Quels outils sont essentiels à votre vie?

Je commence sur ma table à dessin. Ensuite, le numérique prend place avec ma tablette à dessin et le logiciel Pixelmator. Pour le dessin vectoriel, Affinity Design m’aide aussi. Pour l’étape finale, Lightroom est parfait.

À quoi ressemble votre bureau?

J’ai deux espaces de bureau. Le premier, c’est celui avec la table à dessin. Tout le nécessaire s’y trouve, avec en prime, une belle collection de vieux magazines et des ouvrages sur le graphisme des années 70/80 légués par mon père (lui aussi artiste). Pour l’inspiration, c’est plus que parfait!

Ma deuxième aire de bureau, c’est celle avec l’ordinateur (qui se trouve à être aussi mon studio d’enregistrement et de mixage). La musique sonne bien quand je travaille!

Avez­-vous une façon d’organiser vos journées afin d’optimiser votre travail?

Je segmente toujours les tâches. Après une heure sur un dossier, je passe à un autre et ainsi de suite. Cela me permet de toujours avoir un regard frais et une approche franche.

Quelles astuces conseilleriez­-vous pour améliorer la productivité?

En plus de segmenter son travail, d’être toujours éveillé créativement. Même en naviguant passivement sur le web en soirée, il ne faut pas hésiter à «screenshoter» un truc qui nous évoque des idées. Faire des listes m’aide aussi beaucoup à garder mes objectifs clairs… Quand c’est le temps d’être créatif sous pression; il n’y a pas raison d’avoir peur et la partie intéressante peut commencer.

Vous êtes meilleur que vos collègues de travail pour…

L’abondance d’idées.

Comment contrôlez-vous la croissance de votre compagnie?

Dans le monde du visuel, Instagram a vraiment une longueur d’avance sur ses concurrents. Ça me permet d’aller chercher des contrats aux États-Unis et un peu partout dans le monde. Facebook est aussi un bon levier, mais je le considère plus local. Donc, c’est à coup de publications et de publicités ciblées que j’optimise ma croissance.

Quelle est votre stratégie afin de faire connaitre vos services? 

Comme je l’énonçais, c’est surtout Instagram et les publicités ciblés sur Facebook. Comme c’est un service que je propose, les réseaux sociaux offrent une belle opportunité pour trouver ma clientèle.

À propos du design, qu’est-ce que votre marque reflète? 

J’aime bien l’idée de m’inscrire aux nouvelles valeurs du numérique («désampoulée» et à tarif friendly) qui vont rejoindre les musiciens en soif de conquérir l’univers(!)

Comment votre logo a-t-il été conçu? 

J’ai moi-même créé le logo. Je voulais un truc plutôt slick; simple et épuré.

Qu’est-ce qui vous inspire et vous motive à aller au travail chaque jour?

L’excitation de créer du nouveau et m’améliorer. Un client satisfait, ça donne le meilleur des boost!

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ait donné?

Laisse pas le chat aller proche du clavier!

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?

Un desktop clean et bien structuré. Le temps passé à l’ordi doit être productif. Pour sauter d’un projet à l’autre, il faut des dossiers bien placés et bien nommés.

Quelles sont vos routines de fin et de début de journée?

En fin de journée j’établis ma liste de « to do » du lendemain et je publie sur Instagram. En début de journée, je regarde mes listes, mes screenshots et je fonce.

Quels ont été vos plus grands défis en tant qu’entrepreneur?

La conquête constante d’un nouveau public et se démarquer. Chaque jour, un nouvel artiste est prêt à prendre ta place et c’est à toi de travailler pour la garder.

Quels seraient les conseils que vous donneriez à quelqu’un qui souhaite démarrer une brasserie?

Opter pour un branding pas trop médiéval, mais au goût du jour. C’est fou comment les gens choisissent ce qu’ils consomment en se fiant à l’emballage. Faites un test avec la meilleure IPA du monde dans une cannette moche versus une moins bonne IPA mais avec un méchant beau design. Celle-ci va se vendre plus, j’en suis convaincu!

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?

Pas sûr qu’on puisse appeler ça un gadget, mais j’adore l’intérieur des vieilles pochettes de vinyle. Le carton blanc usé, texturé et jauni par le temps me sert beaucoup pour mes créations.

Avez-vous des nouveautés à venir? 

En 2019, je vais lancer le volet illustration pour Pachyderme Design. On peut penser à la vente d’affiches en ligne ou d’imprimés sur t-shirt. Plusieurs gens, non-musiciens, m’ont approché pour l’achat de mes illustrations; ce sera donc bientôt possible et mon audience potentielle s’en trouvera multiplié. Mais je veux bien faire les choses et ne rien précipiter. Quand le volet pochette d’album sera rodé à 100%, la 2e phase débutera!

Pachyderme Design

site web | facebook

Close