Close
Achat local & temps des fêtes: Tisser des relations privilégiées avec Les Charlatans

Achat local & temps des fêtes: Tisser des relations privilégiées avec Les Charlatans

Par Claire-Marine Beha
Avatar

Rédactrice en chef, à l'affût des histoires et des projets audacieux.

Nous avons lancé l’invitation à plusieurs artisans issus de domaines distincts afin qu’ils nous parlent de leur réalité. On avait envie de leur donner la parole concernant les enjeux d’une consommation locale réfléchie, qui peine encore malheureusement à concurrencer les multinationales.

Jeanne Boucharlat fonde la compagnie Les Charlatans en 2013. Les sirops, c’est quelque chose qu’elle rapporte avant tout de sa culture française et qu’elle vient ici mêler aux gouts du Québec. «Comme un hommage combiné au pays de mon enfance et à ma terre d’adoption», souligne-t-elle. 

Ses diverses expériences à travers la belle province et l’Europe ont cultivé sa passion pour la gastronomie et l’envie d’offrir des produits de qualité. Car la mission première des Charlatans est de permettre aux bartenders, restaurateurs et aux particuliers d’avoir entre les mains des sirops bios, sans conservateur ni additif. En pleine préparation du temps des fêtes, l’entrepreneure a pris le temps de nous jaser du contact avec la clientèle et d’ingrédients naturels.

Bonjour Jeanne! Vous expliquez que vos sirops sont 100% naturels et faits à Montréal. Pourquoi avoir opté pour cette éthique et est-ce contraignant, finalement?

Cette éthique fait partie de moi. Dès le départ, je voulais que Les Charlatans soit à l’image de mes principes. Cela n’est en rien contraignant à mes yeux. Disons que c’est une autre organisation, une autre clientèle cible, mais on peut remarquer un intérêt grandissant pour les produits biologiques et locaux, chez les particuliers comme les professionnels.

Comment appréhendez-vous l’arrivée des fêtes pour la conception de vos produits? 

Effectivement, l’arrivée des fêtes de fin d’année est synonyme de plus grandes commandes. Cette fin d’année, nous sortons de nouveaux coffrets dégustation en trio pour les fêtes, ils sont attendus avec impatience! Il y a encore beaucoup de productions à préparer et de manutention.

Est-ce que le temps des fêtes est votre plus grosse période d’achalandage et de revenus?

En effet, la saison des fêtes est la période avec le plus de demandes, il en va de même pour l’achalandage. Entre les marchés et les épiceries/distributeurs à fournir, c’est notre gros temps de l’année.

Participez-vous à des marchés avant le temps des fêtes? 

Nous étions les 22, 23 et 24 novembre au marche éphémère d’Etsy à la Gare Windsor, les 7, 8 et 9 décembre ainsi que les 14, 15 et 16 décembre aux Puces Pop qui se tiennent à l’église Saint-Denis, au 5075 Rivard, devant le métro Laurier. Nous serons également au Marche Yisst le 15 décembre sur Saint-Zotique et d’autres à venir.

Les marchés d’artisans se multiplient de plus en plus, période de fêtes ou pas. Est-ce un avantage pour les artisans d’avoir ces événements-là, en plus des boutiques en ligne?

C’est effectivement un avantage considérable pour les artisans. Il est important de pouvoir discuter avec sa clientèle autant les particuliers que les professionnels. Faire valoir ses produits et sa marque est une chose très importante pour les petites entreprises. Ce sont des lieux de rencontres intéressants qui laissent place aux discussions, cela permet aussi de donner des idées d’utilisation ou autres, des conseils. La rencontre est la principale raison de notre présence sur des marchés.

View this post on Instagram

Bon allez, un autre pour le #WednesdayMotivation et vous faire patienter vers le week-end! 🤗 Quels cocktails du @theginweek avez-vous essayé jusqu'à maintenant? Lequel avez-vous le plus hâte d'essayer? 🍹⠀ .⠀ Voici le Boréal, offert chez Houston Avenue Bar & Grill; le délicieux gin Km 12 @distilleriedufjord , tonic méditerranéen @fevertreemixers , sirop lime et poivre @les_charlatans , cardamome, baie de genièvre, poivre rose, argousier, gingembre, fleur de pommier fumé, romarin. Cheers! 🥂⠀ .⠀ .⠀ .⠀ Allez l'essayer et donnez-nous des nouvelles! 🤗 N'oubliez pas de partager avec nous votre moment #lescharlatans 🥂⠀ .⠀ .⠀ .⠀ .⠀ .⠀ #lescharlatans #theginweek #ginlovers #quebec #cocktails #mixology  #bartender #bartending #produitslocaux #faitauquebec #madeinquebec #madeinmontreal #cocktailporn  #faitavecamour

A post shared by Les Charlatans ⚡️ (@les_charlatans) on

Dans votre domaine, l’alimentation, est-ce que le public a tendance à acheter local ou plutôt à se tourner vers les grosses compagnies? En plus de mettre en avant vos ingrédients naturels, quels sont vos arguments afin d’inciter les consommateurs à se tourner vers les sirops faits localement?

Je ne peux pas dire si spécialement dans mon domaine, les gens achètent bio. Je remarque juste qu’il existe plusieurs compagnies de sirops; les consommateurs ont donc le choix. Après six ans d’existence, plusieurs personnes s’adressent à nous parce qu’ils savent que nous sommes très attachés à la provenance et la fraîcheur de nos ingrédients. Nous n’utilisons pas d’huile essentielle ni d’arôme. Nous aimons travailler avec d’autres compagnies locales (Café Kittel, Palette de Bine, Épices de Cru, entre autres). Le sucre est de canne et biologique. Les fraises viennent du Québec à l’année, nous achetons nos fraises en été, et ce pour toute l’année. Les personnes sont de plus en plus sensibles à tous ces détails et apprécient acheter mieux et local.

Au même titre que nous souhaitons rencontrer nos clients sur les marchés pour créer une relation directe, nous-mêmes achetons localement, afin de pouvoir créer une relation privilégiée avec nos fournisseurs. 

Les Charlatans

site web | facebook | instagram

Continuez votre lecture: Façonner du beau et être proche des consommateurs selon Dot & Lil

Close