fbpx
Close
Close

Votre panier est vide.

L’histoire de bureau de Sara Pasternak, typographe

L’histoire de bureau de Sara Pasternak, typographe

Qui êtes vous et quel est votre parcours?
Sara Pasternak, de nationalité belge, mais résidente française depuis bientôt 6 ans. Niveau parcours, je dirais plutôt éclectique: un an en Angleterre (Bristol) dans la section Art & Design d’un collège, un diplôme de traduction en Anglais/Italien et enfin une maîtrise en Typographie et Design Graphique à La Cambre (Bruxelles).

C’est après avoir travaillé 5 ans comme graphiste pour le marketing Europe d’une marque de sports de glisse dans le Sud-Ouest de la France que je me suis finalement installée comme indépendante et que j’ai renoué avec mes premières amours: la typographie et les lettrages à la main.

Votre emploi actuel?
Je suis heureuse de pouvoir me dire typographe, peintre en lettres (également appelé peintre d’enseigne) et graphiste.

Dans quelle ville?
Mon atelier-bureau se situe dans un espace de co-working à Seignosse, dans les Landes. Je partage cet espace avec d’autres artistes, graphistes, webmaster, wedding planners, filmeurs et photographes… un vrai vivier de talents.

Un mot pour définir quel type de travailleuse vous êtes?
Consciencieuse.

Quels outils sont essentiels à vos vies (app, logiciels)?
Si ce n’est mon ordinateur (la suite Adobe pour tout ce qui est vectorisation et mise en page), une connexion internet (accès aux réseaux sociaux pour ma communication, ou pour gérer et alimenter mon site), Pinterest pour des recherches d’inspiration, ou encore Spotify pour découvrir de la musique, je reste traditionnelle, fidèle à mon amour pour le papier et la papeterie en général (agenda papier, carnets de note et de croquis, blocs de papiers divers pour dessiner).

A quoi ressemble votre espace de bureau?
Mon bureau? Un prolongement de chez moi: un bordel organisé, avec beaucoup de petits objets et gadgets. Un mélange de Japonais, de vintage chinés ou récupérés, des créations de proches et moins proches: mon cocon en gros, mais côté créatif.

Qu’écoutez-vous comme musique en travaillant?
La musique est essentielle dans ma vie en général, et c’est vrai qu’en travaillant, c’est souvent ce qui me tient concentrée dans ma bulle.

Mes goûts ont beau être variés, pour moi chaque morceau a son histoire et est donc liée à une humeur, un souvenir. Il y a des morceaux que je peux écouter en conduisant, mais jamais en travaillant! Je dirais: de Massive Attack à Nina Simone, en passant par Phoenix, Dj Shadow, ou encore Gainsbourg, mais aussi Lhasa de Sela ou Madlib, sans oublier mes moments plus électroniques, surtout Rone ou encore un trio d’amis du Sud-Ouest. Argh c’est tellement compliqué de les choisir, il y en a tellement.

Avez-vous une façon d’organiser vos journées pour optimiser votre travail?
J’apprends à respecter mon rythme, à faire les choses dans l’ordre. J’ai des listes de priorités et fais de mon mieux pour m’y tenir, quitte à rester plus tard en soirée. J’apprends tous les jours comment m’organiser, prioriser et avancer intelligemment.

Quels trucs donneriez-vous pour améliorer la productivité?
Faire ce que l’on aime.

Vous êtes meilleure que vos collègues de travail pour:
Réussir à faire entrer un maximum de choses dans le même espace partagé avec mes co-workers.

Quel est le meilleur conseil qu’on vous ai donné?
Comme me répète souvent ma mère: avoir confiance en moi.

Quel est votre meilleur truc pour sauver du temps?
Les journées de 48h? Ne plus dormir?

Quelle est votre routine de fin et de début de journée?
June, mon chat, est là pour me rappeler qu’elle est ma routine pour commencer et finir ma journée.

Mis à part votre ordinateur et votre téléphone, de quel gadget ne pouvez-vous pas vous passer?
Un petit carnet de croquis et mon casque audio.

fine-letters.com
» Consulter les archives d’Histoires de bureau

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓