Close
Close

Votre panier est vide.

MTL – Vol-au-vent : L’exposition

MTL – Vol-au-vent : L’exposition

18 juin
Galerie Espace
4844 Saint-Laurent, Mtl, Qc H2T 1R5
facebook.com/events

Vernissage : le jeudi 18 juin dès 17 h
——–Musique, bouchées, bar à prix d’ami——–

Concept et œuvres à l’huile : Claudia Parent
Montage vidéo : Grégory Bock-Morin
Musique originale : Jonathan Dauphinais
Photographies : Alexandra Parent

Vol-au-vent.
Ce qui importait, c’était l’harmonie.

Ce qui importait, c’était l’harmonie à travers les contrastes.
Lier la raideur des formes à la douceur des couleurs pastel.
Unir le statisme du cadre à la mouvance des franges.
Mélanger une ronde croûte de pâte feuilletée et une préparation en sauce.
Ce qui importait, c’était la poésie à travers les contrastes.
Tel un vol-au-vent.

Au sein d’une société que l’on doit constamment surveiller, analyser et remettre en question, il importait de placer l’imagination et la sensibilité au premier plan du projet. Inspirées par les œuvres et l’esprit des Automatistes, particulièrement par Marcel Barbeau, les pièces de cette série cherchent à offrir un sentiment immédiat à celle ou celui qui regarde. C’est la rencontre, les tensions et l’équilibre entre les couleurs, les formes et les matières qui nous interpellent. L’imaginaire abstrait des œuvres s’oppose et répond, à sa façon, à une pensée ambiante empreinte de rigidité et de rationalisme. Les œuvres donnent ainsi accès à un monde intérieur et inconscient qui ne peut être exprimé par le langage.

Le projet Vol-au-vent est composé de treize œuvres à l’huile, de 3 photographies de maisons d’inspiration moderne des années 80 et d’une vidéo. Comme une source d’inspiration insoupçonnée, les maisons se sont graduellement intégrées au propos de par leurs couleurs et leurs formes, venant raviver des liens avec une époque et un lieu d’appartenance qui sont propres à l’artiste. L’une des maisons photographiées est d’ailleurs celle où elle a grandi, à proximité de la réserve autochtone huronne-wendat Wendake, qui a influencé son œuvre. Bien que ses racines autochtones remontent quelques générations en arrière, Claudia Parent s’est toujours sentie interpelée par cet héritage et honorée d’en être habitée.

Finalement, la vidéo offre au hard edge de nouveaux liens avec le monde extérieur. Le visiteur accède à un univers fantaisiste, construit à l’image des trois toiles qui y sont mises en scène. L’essence des œuvres se transporte alors dans un environnement qui lui est complémentaire bien qu’inhabituel, soit dans une maison, un personnage ou une atmosphère particulière, proposant ainsi une nouvelle compréhension des œuvres. Incarnant littéralement ses toiles, Claudia Parent présente des personnages libérés de chaînes inutiles, en harmonie avec leur environnement.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓