Close
Close

Votre panier est vide.

Boomerang – L’expérience au coeur des technologies et du numérique

Boomerang – L’expérience au coeur des technologies et du numérique

« Les gens commencent à comprendre l’adage qui dit que si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit » lance Grégoire Baret, expert du numérique, lors de la discussion qui entame la journée de Boomerang l’expérience. Une phrase qui fait réfléchir l’assemblée présente lors de cette 3e édition organisée par Infopresse dans l’enceinte du Centre des sciences de Montréal.

Ce mercredi 22 avril 2015, la question est posée: l’ultra-connexion influencera-t-elle le marketing de demain? Lorsqu’on sait qu’en décembre 2014, le trafic sur mobile a dépassé le trafic desktop (à comprendre, depuis un ordinateur), on comprend les enjeux qui se présentent au monde du numérique. Enjeux qui impacteront plusieurs sphères de la vie quotidienne.

https://vimeo.com/122038795

Annonceurs, entreprises, et experts du marketing : adaptez-vous!
Menée par Arnaud Granata, une discussion sur les 5 grands enjeux du numérique entame la journée. Face au public, les 5 premiers invités du jour: Martin Aubut de l’Oréal Canada, Grégoire Baret l’expert en stratégie, Emmanuelle Legault de Tourisme Montréal, Alexis Robin de Lg2 et Humberto Valencia de Belairdirect. Une première question taraude les esprits: que faire des trop-pleins de données dont les entreprises disposent aujourd’hui? « Les consommateurs ne lisent pas les termes et conditions mais savent que leurs datas est une monnaie d’échange pour du contenu, de l’argent ou plus de pertinence » explique Humberto Valencia. Au fil de la discussion, on apprend que ces mêmes consommateurs participent à l’avènement de nouveaux modèles transactionnels avec lesquels leur comportement d’achat est modifié. Grégoire Baret estime que « 50 % des consommateurs préfèrent regarder leur cellulaire que de s’adresser à la vendeuse ou le vendeur ». Tendance qui s’accompagne d’une nouvelle économie de partage qu’illustre Emmanuelle Legault avec cette proposition: « Les destinations de voyage devraient arrêter de se battre contre contre les airbnb et les intégrer dans leur offre pour qu’elle soit la plus complète possible ». Grégoire Baret ajoute: « Nombre de clients sont en train de devenir bien meilleurs que les agences dans leur domaine d’affaires ». Une réflexion à méditer par rapport à l’omniprésence de la marque ainsi qu’à la structure des annonceurs, pas assez adaptée aux nouveaux marchés.

Le consommateur en constante évolution
Après la pause, Raff Paquin nous livre une analyse prudente mais néanmoins intéressante de la transformation du consommateur en ligne. Il distincte 6 tendances: le commerce de détail ne se porte pas très bien (exemples: Target, Mexx, Jacob), mais en même temps il se porte bien (Aldo, Simons, Couche-Tard). Il soulève le problème des plateformes de commerce électronique basées uniquement sur Internet. Comment concurrencer des géants comme Amazon? « Il faut enlever le focus du consommateur sur le prix et le mettre sur d’autres éléments ». C’est-à-dire qu’il est quasiment impossible de concurrencer Amazon au niveau du prix. C’est pourquoi les entreprises doivent sur miser sur une offre à haute valeur ajoutée. Dernier aspect soulevé, le désir des marques d’avoir toujours plus de contrôle de leurs produits. Pour ce faire, certaines entreprises suppriment le plus d’intermédiaires possibles (les distributeurs) pour les remplacer pour leurs propres canaux de distribution (l’envoi direct au consommateur).

Comment mener à bien une campagne de promotion locale? Échecs et réussites
Dernière conférence avant la pause midi, la très appréciée intervention de Lucile Bousquet, directrice principale des communications et du marketing chez Ubisoft Entertainment Canada. Une autre étude de cas qui concerne cette fois-ci la « notoriété, l’acquisition et la promotion » du jeu vidéo à succès Watch Dogs Live. Après une explication de la campagne de promotion, Lucile Bousquet conclut avec une recette du succès faite maison: un ADN de marque fort, une narration cohérente, un respect des valeurs, de l’innovation et de la pertinence, une campagne intégrée/multi-plateformes et bien sûr, le plus important selon elle, une équipe soudée et motivée.

On entame l’après-midi avec Lee Carson, directeur du programme d’expériences numériques pour Marriott International. Il est venu discuter comment le Marriott utilise ses recherches pour aider à concevoir des produits digitaux pour ordinateurs, tablettes et téléphones intelligents et ainsi engendrer des milliards de dollars de recettes.

Les médias sociaux, amplificateurs de vos campagnes
Tout autre son de cloche avec Vanessa Jourdain. Dans une étude de cas très poignante et riche en enseignements, la relationniste de presse et des médias sociaux chez Héma-Québec expose à l’assemblée comment les médias sociaux  permettent de mobiliser un nombre insoupçonné de gens autour d’une cause particulière : « On voulait que son appel à l’aide soit signe d’espoir et non d’apitoiement ». C’est avec émotion qu’elle raconte les étapes de la campagne Save Mai Duong, touchée par la leucémie et mère d’une fillette de 4 ans. La mobilisation pour aider Mai Duong à trouver un donneur compatible a pris une ampleur inattendue : « Purement, en médias ce sont 500 000 dollars qui nous ont été offerts, le prix d’une grosse campagne au Québec en un mois ». Grâce à cette campagne spontanée, une hausse de 4% de donneurs de cellules souches a été enregistrée.

Une fin de journée tournée vers le futur mais bien ancrée dans le présent
Pour l’avant-dernier rendez-vous de la journée, Baron a opté pour une conférence plus pointue et spécifique délivrée par les ateliers Campus d’Infopresse. Face à une dizaine de personnes installées confortablement dans des fatboy king size, Simon Rouillier d’iProspect donne une formation (très) accélérée pour comprendre les rudiments de la maximisation de la performance de son référencement. Comment être référencé de manière optimale sur Google, le but du SEO, une introduction aux campagnes PPC, annoncer sur le web, et quelques autres clés pour être au top.

Pour terminer, une conférence internationale menée par John Biggs rédacteur en chef de Techcrunch, un média new-yorkais spécialisé en technologies et en web. Avec beaucoup d’humour, il a présenté à une foule captivée par son message les technologies de demain qui, selon lui, vont avoir le plus d’impact sur nos relations et notre façon de consommer. « Dans 20-30ans, nous ne sortirons plus nos téléphones mais nous en aurons à l’intérieur de notre corps » prédit-il, alors qu’il expose un prototype de machine qui permettrait aux personnes aveugles de « voir » le monde qui les entoure. « L’intelligence artificielle va remplacer des jobs ennuyants pour nous donner plus de temps pour d’autres » poursuit-il. S’il fallait retenir une leçon de cette journée, ce serait la citation de clôture de John Biggs qui dit que même si le chemin n’est pas toujours clair, il est important de continuer à avancer. C’est le seul moyen de pouvoir voir ce qui s’y trouve.

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓