Close
Triple vernissage à la Maison des Arts de Laval: les photos

Triple vernissage à la Maison des Arts de Laval: les photos

Le 22 février, Baron Magazine était présent à La Maison des Arts de Laval pour le vernissage de l’exposition États de la matière de la commissaire Catherine Barnabé et l’exposition Gloria 2 de l’artiste Ingrid Maria Sinibaldi. Un grand nombre de personnes était présentes à cet évènement. Par la même occasion, il y avait l’inauguration de l’œuvre de Patrick Bérubé, Intrusion, une œuvre intégrée à l’architecture.

États de la matière
Sarah Bertrand-Hamel, Cara Déry et Élisabeth Picard

Chacune des artistes déploie ses œuvres dans la salle Alfred-Pellan avec des gestes précis et minutieux, comme l’explique la commissaire Catherine Barnabé: « Pour Sarah Bertrand-Hamel, Cara Déry et Élisabeth Picard, le geste, le « faire », est au centre d’une démarche où le motif se multiplie, s’accumule, se superpose et se recompose afin de créer des images diaphanes, des propositions évocatrices par lesquelles s’incarnent différents états de la matière. »

Gloria 2
Ingrid Maria Sinibaldi

Au même moment que le vernissage de la salle Alfred-Pellan, le foyer de la MDA accueille l’exposition Gloria 2 de l’artiste Ingrid Maria Sinibaldi. Inspirées d’artistes de la Modernité tels que Mondrian, Stella et Sol LeWit, les œuvres d’Ingrid Maria Sinibaldi invitent à la contemplation, à vivre l’expérience du Beau.

Intrusion
Patrick Bérubé

L’artiste présente son œuvre comme suit:
« Placée au-dessus d’un espace de détente, ma proposition cherche à distraire et surprendre à travers une approche des plus ludiques. Sans faire abstraction des fonctions premières du lieu, cette stratégie est utilisée comme un premier pas vers le public. Accessible et traitée avec une pointe d’humour et de légèreté, Intrusion tente d’adoucir et d’ouvrir une brèche dans ce mur d’appréhension fréquent à l’égard de la culture et de l’art tout en dévoilant leurs charmes. En effet, l’œuvre consiste en une très grande photographie représentant une reproduction fidèle et à l’échelle du mur de briques de l’espace d’intervention. Mais il semblerait que le mur de briques photographique soit victime d’une intrusion créant une ouverture par laquelle s’échappe une lumière… »

Les expositions se poursuivent jusqu’au 19 avril 2015.

http://www.sarahbertrandhamel.com/
http://elisabethpicard.com/home.html
http://caradery.tumblr.com/
http://www.ingridmariasinibaldi.com
http://patrickberube.com/

Close
0