fbpx
Close
Que faut-il manger quand on est un hipster?

Que faut-il manger quand on est un hipster?

Il déguste une currywurst à 3 heures du matin au Sisyphos à Berlin, un burger au DuMont à New-York ou du pâté au Rosa Bonheur, dans le parc des Buttes Chaumont, à Paris. Le hipster, réapparu dans les années 2000, modifie son carnet d’adresse lorsque ses plats commencent à devenir mainstream, c’est à dire trop à la mode.

Le Guardian a publié un guide de la hipster food et y dévoile les mets en vogue chez les hipsters. Si vous comptez vous laisser tenter par cette expérience culinaire, dépêchez vous, la tendance risque de vite changer…

Selon le journaliste Tony Naylor, la nourriture américaine est très appréciée. Les mini-burgers, généralement servis par trois ou quatre, permettent de goûter à plusieurs saveurs en un seul repas. Mais ils reviennent toutefois plus chers qu’un gros burger unique.

La «dirty food», nourriture sale, ne doit pas être confondue avec les fast-foods, trop populaires pour le hipster. Originaire elle aussi des États-Unis, elle compte les burgers, les côtes de porcs, les hot-dogs… bref, tout ce qui dégouline de gras et de sauce. A Paris, le Camion qui Fume cuisine des burgers typiquement américains. Lire la suite sur slate.fr

Close