Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
La pop britannique est en pleine gentrification et c’est un problème

La pop britannique est en pleine gentrification et c’est un problème

La pop-culture britannique a pendant très longtemps été créée par des enfants des milieux populaires. Jarvis Cocker, Paul McCartney, Morrissey… Mais ces dernières années, les «privilégiés», de James Blunt, à Lily Allen, en passant Eliza Doolitle, Mark Ronson, Florence Welch (Florence + The Machine) et la bande de Chris Martin, ont, par exemple, pris le contrôle de la musique pop. C’est du moins la théorie de Stuart Maconie qui vient de publier un article sur le site de New Statesman assurant qu’«une indéniable et curieuse gentrification de la pop culture est en cours».  Lire la suite sur slate.fr

Close
0