Close
Close

Votre panier est vide.

« Si j’écris qu’une œuvre m’a donné envie de vomir, ça ne sera utile pour personne. » – Myriam Daguzan, fondatrice et co-rédatrice en chef de Ma mère était hipster

« Si j’écris qu’une œuvre m’a donné envie de vomir, ça ne sera utile pour personne. » – Myriam Daguzan, fondatrice et co-rédatrice en chef de Ma mère était hipster

Et ça se poursuit avec Myriam Daguzan Bernier, fondatrice et co-rédactrice en chef du magazine en ligne Ma mère était hipster. Vous avez d’ailleurs peut-être aussi eu la chance de lire ses articles sur Nightlife.ca, dans le magazine Clin d’œil ou le Châtelaine. Très active sur la scène culturelle, tant comme consommatrice que journaliste, Myriam a toujours été attirée par ce milieu: « J’étais libraire, disquaire et commis de magazines chez Archambault et ensuite chez

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓