«Pas besoin d’un baccalauréat pour faire un jardin», selon l’organisme On Sème