Close
Close

Votre panier est vide.

Soutien aux projets de technologies propres des agriculteurs québécois

Soutien aux projets de technologies propres des agriculteurs québécois

OTTAWA, ON, le 8 oct. 2020 /CNW/ – La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, a annoncé aujourd’hui deux nouveaux projets, totalisant près de 900 000 $, dans le cadre du Programme des technologies propres en agriculture. Ces projets visent à aider les agriculteurs du Québec à lutter contre les changements climatiques et à tirer parti des débouchés économiques nouveaux et émergents.

L’un des investissements vise à soutenir la Coop Agri-Énergie Warwick, la première coopérative agricole québécoise vouée à la production d’énergie renouvelable, pour la construction d’une usine de biométhanisation agricole en formule coopérative. Dans cette usine, le fumier de vache et les résidus organiques des industries locales seront transformés en biométhane, un gaz naturel renouvelable. Le gouvernement fédéral accorde à la Coop Agri-Énergie Warwick jusqu’à 758 243 $ pour mettre en œuvre son initiative inédite, qui vise à transformer le digestat produit par cette usine écologique, ce qui en accroîtra la valeur agricole au bénéfice des agriculteurs membres.

Innofibre, un centre collégial de transfert de technologie du Cégep de Trois-Rivières, recevra jusqu’à 125 400 $ du gouvernement fédéral pour la conception de bioproduits agro-industriels, par exemple des produits de santé naturels, des produits cosmétiques et des produits ménagers, qui seront fabriqués à partir de résidus de la transformation industrielle du chanvre et du lin. Ce projet offre des avantages économiques aux agriculteurs du Québec tout en encourageant la mise au point de matériaux d’origine agricole pour remplacer des matériaux moins respectueux de l’environnement.

Le Programme des technologies propres en agriculture prévoit un investissement de 25 millions de dollars sur trois ans (2018-2021). Son but est de soutenir la recherche et le développement de technologies propres ainsi que leur adoption au moyen d’investissements et d’activités de promotion visant l’agriculture de précision et les bioproduits d’origine agricole.

Citations

« Les producteurs agricoles sont des partenaires clés dans la lutte contre les changements climatiques et notre gouvernement s’est engagé à soutenir leurs efforts de réduction des émissions de GES. Je suis très fière d’appuyer ces deux initiatives par le biais du Programme des techologies propres en agriculture qui vise faire du Canada un chef de file mondial dans ce domaine. Ces projets démontrent que nous pouvons protéger la planète tout en assurant la croissance de nos entreprises agricoles. »
–        L’honorable Marie-Claude Bibeau, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

« Cet investissement d’AAC nous aidera, nous, les agriculteurs et les transformateurs de produits alimentaires, à jouer un rôle actif dans la lutte contre les changements climatiques et dans la transition énergétique en cours, tout en nous donnant la capacité de tirer le meilleur parti de notre usine de biométhanisation. Concrètement, l’aide consentie par AAC nous permettra de donner une plus grande valeur à nos résidus agricoles et de réduire nos besoins en engrais chimiques, aidant ainsi notre secteur à être plus résilient. »
–       Urs Studhalter, président, Coop Agri-Énergie Warwick

« Le financement octroyé permet de développer des coproduits à haute valeur ajoutée avec les résidus de chanvre et de lin ainsi que les fibres de mauvaise qualité. Plusieurs coproduits sont en cours de développement à l’échelle pilote afin d’accélérer le développement technologique : granules pour la bioénergie, papier de spécialité ainsi que des panneaux composites. Les résultats de ces travaux permettront d’accélérer le développement technologique de bioproduits ainsi que de créer des emplois de qualité connexe au secteur agricole et agroalimentaire. »
–       Jean-Philippe Jacques, directeur général, Centre d’innovation des produits cellulosiques Innofibre

Faits en bref

  • La Coop Agri-Énergie Warwick regroupe 12 producteurs agricoles et un fromager, tous de la MRC d’Arthabaska, qui produiront du gaz naturel renouvelable à partir de lisier et de fumier de bovins laitiers mélangés à de la matière résiduelle organique provenant des entreprises des alentours.
  • La Coop Agri-Énergie Warwick s’est associée à la Coop Carbone, l’organisme sans but lucratif engagé face à l’urgence climatique, qui a lancé le projet. Cet organisme est responsable de la mise en œuvre du projet et de ses activités courantes.
  • Innofibre est l’un des trois centres collégiaux de transfert de technologie du Cégep de Trois-Rivières. Ce centre d’innovation axé sur les produits cellulosiques possède une expertise unique en matière de fibres.
  • Les investissements en technologie propre s’inscrivent dans le Plan pour l’innovation et les compétences du Canada; ils soutiennent également le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques.
  • Agriculture et Agroalimentaire Canada appuie la transition vers une économie axée sur une croissance propre grâce à différentes activités scientifiques et de recherche et au Partenariat canadien pour l’agriculture.

Liens supplémentaires

Aide financière de 4,7 M$ de Québec et d’Ottawa pour le développement d’un biométhaniseur agricole coopératif
Coop Agri-Énergie Warwick
Innofibre
Programme des technologies propres en agriculture
Technologie propre, innovation et emplois
Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques

Suivez-nous sur Twitter : @AAC_Canada
Aimez notre page Facebook : AgricultureCanadienne

Document d’information
Programme des technologies propres en agriculture

Le Programme des technologies propres en agriculture (PTPA) prévoit un investissement de 25 millions de dollars sur trois ans (2018-2021). Son but est de soutenir la recherche et développement sur les technologies propres ainsi que leur adoption au moyen d’investissements et d’activités de promotion visant l’agriculture de précision et les bioproduits d’origine agricole.

Le PTPA soutient des technologies propres qui permettront de réduire les émissions de gaz à effet de serre, de produire un large éventail de retombées environnementales positives et de promouvoir une croissance propre et durable.

Projets annoncés aujourd’hui au titre du Programme

Coop Agri-Énergie Warwick — Jusqu’à 758 243 $

Cet investissement vise à soutenir la Coop Agri-Énergie Warwick, la première coopérative agricole québécoise vouée à la production d’énergie renouvelable, pour la construction d’une usine de biométhanisation agricole en formule coopérative. Dans cette usine, le fumier de vache et les résidus organiques des industries locales seront transformés en biométhane, un gaz naturel renouvelable.

Une fois la construction achevée, l’usine pourra servir de modèle pour la mise au point de produits énergétiques renouvelables dans le secteur de l’agriculture. L’exploitation devrait commencer d’ici la fin de l’année; l’usine entraînera une diversification des revenus et contribuera activement à la transition énergétique du Canada.

Grâce à l’investissement annoncé aujourd’hui, la Coop Agri-Énergie Warwick pourra mener à bien cette initiative novatrice de transformation supplémentaire du digestat produit par cette usine écologique et ainsi accroître sa valeur agricole au bénéfice des agriculteurs membres. Cet investissement donne suite au financement fédéral antérieur de 1,7 million de dollars accordé par l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

La Coop Agri-Énergie Warwick s’est associée à la Coop Carbone, un organisme sans but lucratif engagé face à l’urgence climatique. La Coop Carbone a lancé le projet et est responsable de sa mise en œuvre en plus de ses activités courantes. Ce projet est le fruit de la collaboration de nombreux intervenants, y compris le Groupe Génitique, l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement, Énergir, la Coopérative de développement régional du Québec, La Coop fédérée (maintenant connue sous le nom de Sollio Groupe coopératif), le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, la Ville de Warwick et la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région, Desjardins et Investissement Québec, Fondaction, et beaucoup d’autres.

Innofibre — Jusqu’à 125 400 $

La réalisation du projet proposé a été confiée à Innofibre, un centre de recherche appliquée du Cégep de Trois-Rivières, qui travaillera en collaboration avec Agrofibres, la MRC de la Mitis et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ).

Innofibre va concevoir des coproduits à valeur ajoutée à partir des résidus de la transformation industrielle du chanvre et du lin, qui seront fournis respectivement par Agrofibres et par la MRC de La Mitis. Divers coproduits seront fabriqués en fonction des propriétés des résidus, par exemple des produits de santé naturelle, des produits cosmétiques et des produits ménagers. Les résidus seront soumis à des analyses dans le but de tirer la valeur maximale des produits fabriqués.

Ce projet offrira des avantages économiques aux agriculteurs du Québec tout en encourageant le développement de matériaux d’origine agricole pouvant remplacer des produits moins respectueux de l’environnement. Par exemple, les coproduits du chanvre peuvent remplacer environ 800 tonnes de matériaux composites dérivés des combustibles fossiles, ce qui contribuera à réduire les émissions de gaz à effet de serre au Québec. L’utilisation de fibres de chanvre au lieu de fibres de coton dans les produits textiles offre également des avantages économiques, étant donné que la culture du chanvre exige beaucoup moins d’eau.

SOURCE Agriculture et Agroalimentaire Canada

Close
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓
↓ CECI EST UNE PUBLICITÉ ↓