baron-Azealia-Banks

Musique

La fin du régionalisme hip-hop

Comment Azealia Banks, A$AP Rocky ou TNGHT développent un son qui doit plus à Internet qu’à leur ville d’origine. Azealia Banks, native de Harlem, fait de la musique depuis quelques années déjà, mais une de ses dernières chansons (Jumanji) est pourtant la première à sonner comme une chanson d’une native de Harlem. Lire la suite sur slate.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *